Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 00:00

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/0/1/9782350352107.jpg
Je ne suis pas vraiment une adepte du bio, disons que je trouve les produits encore trop chers (et ne me dites pas le contraire, je sais comparer ^^) mais quand il s'agit de donner le meilleur à mon fils je le fais, ou du moins j'essaye.
D'où cette lecture du livre L'alimentation bio de bébé de Geneviève Hervé-Loisier publié aux Editions Anagrammes.



Présentation de l'éditeur

S’il n’est pas toujours évident de changer de régime, au moins pouvons-nous éviter de transmettre à nos enfants nos mauvaises habitudes alimentaires et cela, dès leur plus jeune âge. Tout d’abord, cessons de succomber aux sirènes du petit pot industriel ! Une simple purée de légumes cuits à la vapeur ne prend que quelques minutes et permet au nourrisson de découvrir la vraie saveur des aliments – eh oui, l’éducation du goût commence dès le berceau et permet d’éviter ces interminables scènes de repas familiaux où les enfants boudent leur assiette et réclament… des frites ! Votre bébé mérite mieux en matière d’alimentation !

Découvrez, grâce à ce guide pratique, les règles essentielles sur l’alimentation des bébés (quels produits à quel âge…), une sélection d’aliments adaptés aux tout-petits en fonction de leurs apports nutritionnels et énergétiques, le pourquoi d’une alimentation bio… et profitez d’une mine de conseils pour gagner du temps en cuisine et initier dès aujourd’hui grâce à de savoureuses recettes, votre petit gastronome aux plaisirs de la table !



J'ai été dans un premier temps surprise de découvrir que la première partie de cet ouvrage soit destinée à l'allaitement.

Certes, l'allaitement est bio (eh oui) mais la façon dont l'auteur, Geneviève Hervé-Loisier, l'aborde est déconcertante.

En effet, d'après elle, les femmes devraient toutes allaiter et celles qui ne le font pas ont ou devraient avoir comme raison une maladie grave qui rendrait impossible l'allaitement.
De plus, elle souhaiterait que les femmes reviennent au système d'entraide du temps des nourrices : une femme qui ne pourrait pas allaiter, confierait son enfant à une autre femme qui elle l'allaiterait.

Il existe aujourd'hui des lactariums qui permettent aux mères qui souhaitaient allaiter et qui ne le peuvent pas, ou qui ont des enfants qui nécessitent d'être allaités (en cas de maladie par exemple), d'aller chercher du lait maternel d'autres femmes afin de nourrir leur enfant au biberon mais avec les vertus du lait maternel.

Cette solution me semble bien suffisante et je ne comprend pas réellement la motivation qui pousse Geneviève Hervé-Loisier à souhaiter qu'une femme allaite le bébé d'une autre.

Au contraire, qu'en serait-il de la relation que noueraient l'enfant et cette femme ? Car l'allaitement est un acte personnel et privilégié entre une mère et son enfant. Et la mère, comment réagirait-elle face à ce rapprochement entre son enfant et une autre femme ? Cela ne risquerait-il pas de créer des problèmes psychiques ou émotionnels ?

Je trouve extrême sa position pro-allaitement et anti lait maternisé industriel.

Même si je suis d'accord avec le fait que le lait maternel est ce qu'il y a de mieux pour le bébé, je ne pense pas que le lait maternisé soit néfaste pour le bébé et pour son développement !

Il en va de même pour les petits pots industriels.
Certes, il est plus économique de faire ses petits pots maison (et c'est ce que je fais) mais tout le monde n'en n'a peut être pas le temps, même si avec les nouveaux appareils comme le Babycook par exemple cela est très aisé et facile, et n'en n'a peut être pas envie.

Laissons donc le choix aux mamans et ne les culpabilisons pas sur les choix qu'ils font pour leurs enfants.

Un autre point qui m'a dérangé et même choquée c'est lorsque l'auteur aborde le thème de la médecine et des vaccins.
En effet, elle est contre la multiplication des vaccins chez les tout petits argumentant sur le fait qu'il est important pour un enfant d'être malade.
Certes, un rhume n'est pas bien dangereux mais je trouve que donner si peu d'importance à la vaccination est dangereuse.

Geneviève Hervé-Loisier dans son livre L'alimentation bio de bébé fait par deux fois référence à Elisabeth Badinter et son ouvrage Le Conflit.

J'ai moi même lu ce livre et même si je suis farouchement contre sa vision de la maternité et de l'allaitement, je dois avouer qu'elle a raison sur un point : il existe bel et bien des propos moralisateurs face à la maternité et à ce qu'une mère doit faire pour son enfant avec des méthodes qui relèvent parfois du passé et c'est l'idée que je me fais de Genevière Hervé-Loisier après avoir lu ce livre.

En plus des points que j'ai abordé précédemment, je peux prendre l'exemple pour le moins surprenant donné par l'auteur : le pré-machage des aliments donné à l'enfant par la mère ou la salivation de cette dernière dans les plats de bébé qui me semble être un retour en arrière incontestable (même si certaines tribus pratiquent encore ce type de coûtumes).

Je me dois d'équilibrer mon jugement en précisant que le dernier tiers du livre, dédié aux recettes de cuisine spéciales bébé est très bien réalisé. Il comporte des recettes originales qui ont l'air savoureuses et présente de belles photographies de ces plats.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cerise - dans Baby Cook
commenter cet article

commentaires

François 09/08/2010 00:24



En tout cas, moi j'aurais préféré têté un vrai sein qu'une tétine en plastique ! Je vote pour l'allaitement par les nourrices !


Blague à part, je pense qu'il vaut mieux être extrêmiste et faire le plus naturel possible, il y a toujours plein d'avantages à cela: vous avez du voir le documentaire sur Arte récemment qui
donnait des infos sur les toxiques qui sont dans notre environnement proche (tissus, vêtements, emballages ...). On déjà répertorié des saloperies (poisons) dans la matière composant les têtines.


Et puis le lait maternisé, je vois pas comment on pourrait reproduire dans les cuves des industries alimentaires la délicate et complexe alchémie du vivant.


vive les mamans !


Vive l'extrêmisme et tous les "retours en arrière" du moment qu'on se rapproche du naturel ...


En ce qui concerne la vaccination, c'est un sujet très chaud. Le gros gros problème c'est qu'il est très difficile d'avoir des informations fiables sur le sujet. Les études sont souvent financées
directement ou indirectement par les industries pharmaceutiques, et un enfant qui meut d'une maladie infectieuse, même si c'est rare, c'est dramatique et vérifiable dans l'instant, alors qu'une
personne qui se paye un alzheimer 50 ans plus tard, le lien de cause à effet est difficile à mettre à jour, quasi invérifiable, et en plus on considère ça comme normal parce que la personne est
viellissante ...


Le débat n'est pas fini ...



nicolas 08/08/2010 16:52



de toute façon c'est une extrémiste, si on aime pas les petits pots industriels, il ne faut pas oublier qu'ils sont l'un des aliments les plus contrôlés, alors c'est sur qu'il y a des
produits inutiles ou d'on ne voit pas l'utilité, mais s'ils y sont c'est qu'ils ne sont pas nocifs...quant à sa conception de nourrice qui allaite...c'est un pas en arrière gigantesque, si c'est
ça sa vision de la maternité et du bio..j'aimerais pas être son fils, surtout que je sais qu'elle prémache les aliments de ses enfants..beuuurk ! c'est dingue les sois disant expert d'un même
domaine qui ont des avis totalement différent.



A la Une

Search

J'y participe !


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...